Vos enfants vivent moins bien

 

Madame, Monsieur,

Vos enfants vivent aujourd’hui moins bien que vous au même âge.

Cela a pris à peine 15 ans :

• Les salaires corrigés de l’inflation n’ont pas augmenté depuis 25 ans ;

« Les cas vraiment désespérés, ceux qui menacent de se suicider, de porter plainte au niveau du RSI, que tu vois complètement excédés je les prends en cellule "fil rouge" . C’est une procédure qui fait qu’en 48h, on arrange leur situation… parce que voilà dans l’administration il y’a de plus en plus de suicides. Il y a celui qui s’est immolé dans une CAF et l’administration s’intéresse à ces gens-là pour éviter la mauvaise presse. »

Vous cotisez pour une retraite qui vous plongera dans la pauvreté : le Conseil d’Orientation des Retraites prévoit que d’ici 2040, un retraité touchera 30 à 40% du salaire moyen des français actifs… dans le meilleur des cas.

La vérité est que le déclassement de la société française n’est plus une chimère. La France est entrée en déclin au tournant des années 2000 et le point de rupture approche où l’État ne sera même plus capable d’assurer ses fonctions essentielles : garantir votre sécurité et vos libertés fondamentales.

Déjà les opérations Vigie Pirate et Sentinelle vident les villes de province des forces de gendarmerie, réquisitionnées pour garder les lieux publics… Les policiers sont épuisés, en sous effectif chronique et sans moyen de préserver la sécurité dans votre quartier.  

 

Et tout cela pour quoi ?

Tous ces sacrifices qui vous sont imposés ne servent pas à réformer notre pays ou relancer notre économie. Ces sacrifices en sont pas un investissement pour demain. Au contraire, la dette et la désorganisation de l'État ne cessent de se creuser.

La situation est si grave que le Fonds Monétaire International préconise depuis 2013 de mettre en place une taxe exceptionnelle de 15% de votre épargne... Simplement pour ramener les dettes au niveau d'avant la crise de 2008.  Cela ne règle pas les problèmes, il s'agit simplement "d'acheter un peu plus de temps" avec votre argent. Si vous avez 30 000€ d'économie, ce sont 4500€ qui vous seront confisqués.

Il sagit bien selon le FMI de ponctionner tous les comptes à partir du premier euro. Comme c'est une "taxe" — même si le mot plus approprié serait plutôt confiscation — la fameuse garantie de dépôt ne s'applique pas. Le FMI est d'ailleurs très clair, la fortune toute entière des 1% les plus riches n'y suffirait pas. Vous serez bien prélevé dès le premier euro.

Je vous rappelle qu'en cas de crise, c'est le FMI avec l'Union Européenne et la Banque Centrale Européenne qui viennent imposer leurs solutions à vos dépends.

Et ce n'est pas un scenario catastrophe mais la précononisation officielle du FMI à mettre en place dès que possible. Selon le FMI c'est le seul moyen d'éviter une crise bien plus grave :

 

Le jour d’après…

En cas de crise bancaire, la première chose qui se passe c’est la blocage de vos comptes.. sans limite de durée.

Vous ne pourrez plus donner d’étrennes à vos petits-enfants.

Le plombier ne se déplacera que si vous pouvez payer en liquide et tant pis pour votre la fuite dans votre salle de bain. Votre garagiste fera pareil, le serrurier et peut-être bien aussi votre dentiste, si vous avez encore les moyens de faire soigner vos caries.

De toute manière, vos revenus s’effondreront et le coût de la vie explosera.

Vous ne pourrez même plus vendre un vieux meuble ou vider votre grenier sans que l’argent soit tracé par le fisc et imposé lourdement…

C’est à ce moment-là que vous comprendrez réellement l’ampleur du désastre de la taxe sur « l’économie collaborative » qui vient de rentrer en vigueur.

Il vous faudra payer à l’avance vos médicaments… Mai la plupart seront en pénurie. Pour votre enfant malade, ferez vous confiance à la pilule que l’on vous vendra au marché noir ?

Avec le prélèvement à la source de votre impôt sur le revenu, vous ne pourrez même plus contester les impôts et taxes, votés mois après mois, qui vous seront prélevés automatiquement sans même que vous ne soyez informés.

Le parlement, incapable de voter les réformes nécessaires à l’équilibre du budget de l’État cédera sa souveraineté aux technocrates de Bruxelles.

Face à cette situation, votre vote n’aura plus aucune valeur. Ce que vous lirez dans les journaux n’aura plus rien à voir avec ce que vous vivez. À tel point que vous vous demanderez si vous devenez fou. La presse étrangère rapportera que c’est bien fait pour vous, que vous êtes de gros paresseux irresponsables.

Et si vous pensez que j’exagère…

Dites-vous bien que les Grecs pensaient comme vous au début.

 

Le laboratoire de leurs « solutions »

Il faut voir précisément ce qui se passe en Grèce, laboratoire à taille réelle des froides idées couchées à longueur de rapports et de textes de lois :

En mai dernier, sans doute pour la première fois en Occident depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le parlement grec a volontairement cédé ce qui lui restait de souveraineté, se rendant de lui-même obsolète. Cela n’a pourtant pas fait la une des journaux. Personne n’en a entendu parler en fait.

Le parlement grec a voté une loi fleuve de 7500 pages, sans débat parlementaire, transférant le contrôle de tous les actifs publics à un fonds géré par le Mécanisme Européen de Stabilité… pour 99 ans.

Cela inclut la gestion de toutes infrastructures publiques, les ports, les aéroports, les routes, les ressources naturelles , les bâtiments publics, les entreprises publiques… Même les plages publiques.

Tout est passé sous le contrôle du Mécanisme Européen de Stabilité (MES), un organe supra-national non démocratique qui ne rend de compte à aucune assemblée ou organe élu.

Si les objectifs budgétaires fixés arbitrairement par l’UE, le FMI et le MES ne sont pas atteints, des coupes budgétaires automatiques sont activées sans aucun débat parlementaire.

De plus le parlement, devenu simple chambre d’enregistrement, doit demander l’autorisation à la « Troïka » pour toute nouvelle dépense.

Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de quelque chose de virtuel sans conséquence pour les Grecs. La loi prévoit :

Le plus grave est que toutes ces mesures imposées par l’Europe, la BCE et le FMI ont été mises en place alors même qu’en 2015, le peuple grec, lors d’un grand référendum, a refusé à plus de 60% le plan de sauvetage de l’Europe.

 

Et en France ?

Depuis le 9 décembre dernier, en France, toute l’épargne que vous détenez en assurance vie peut être réquisitionnée, sur simple décision administrative et sans limite de durée.

Notre grande pétition a réuni 240 000 signatures contre la loi Sapin 2 qui permet à l’État de confisquer TOUTE les assurances vie détenues par des particuliers en France, 1 600 milliards d’euros d’un coup, sur simple décision administrative.

Bien sûr, Monsieur Sapin nous a tous réconforté, cela n’arrivera pas. Ne vous inquiétez pas, c’est un « amendement technique« .

C’est comme un gros bouton rouge sur le bureau du ministre de l’économie avec écrit dessus « ne pas appuyer sur le bouton ». Combien de temps pensez-vous qu’ils vont tenir ?

 

Cette loi piétine le droit inaliénable de propriété.

Notre mobilisation a permis d’envoyer la loi devant le Conseil Constitutionnel où Monsieur Fabius, président du Conseil Constitutionnel, l’a validée dans un déni de droit et de démocratie. C’est que le temps presse.

Ce n’est pas un hasard si cette loi a bénéficié de la procédure accélérée pour être votée dès l’automne.

 

Le « risque politique » de l’élection présidentielle est ÉNORME et affole déjà les marchés financiers. Le coût de la dette augmente beaucoup plus vite que celui de l’Allemagne tandis que les investissements fuient le territoire.

Dans l’état actuel de décomposition des partis historiques, le risque que l’élection soit remportée par un parti euro-sceptique est réel et important.

C’est pourquoi tout un arsenal de mesures préventives est en train d’être passé en catimini.

Et si le nouveau président de la République ne se plie pas à la volonté des technocrates bruxellois alors la punition sera immédiate et votre épargne potentiellement confisquée.

Si cela ne s’était déjà produit par le passé à plusieurs reprises et à différentes époques… Je n’y croirais sans doute pas moi-même.

Ce dont je parle, ce sont des émeutes jusque dans votre rue, non plus l’État d’urgence, mais la loi martiale, le couvre-feu, des tickets de rationnement, des coupures d’électricité, l’insécurité à votre porte et jusque dans votre lit.

 

La charge sur votre épargne est déjà en cours.

Depuis 2007, la Banque Centrale Européenne vous a DÉJÀ confisqué 320 milliards d’euros au profit de l’État et de manière générale des porteurs de dettes.

C’est le résultat de la politique de « taux négatifs » de la BCE.

L’État s’endette gratuitement — et il ne se prive pas de s’en féliciter— mais c’est vous qui payez.

L’argent que vous gardez à la banque ne fructifie pas.

Un grand cabinet de conseil a calculé précisément le transfert de richesse entre épargnants et porteurs de dettes (surtout l’État mais pas seulement) entre 2007 et 2012. J’ai étendu le calcul jusqu’à fin 2016.

Cette étude provient d'un dossier que j’ai sur mon bureau, ce dossier a été créé spécialement à ma demande par un des plus grands experts français sur les questions de dettes.

Il s'appelle Émeric Challier.

J'ai rencontré Émeric pour la première fois, il y a près d'un an. Et j'aurais voulu que vous puissiez le rencontrer vous-aussi.

Émeric est un chercheur en économie qui a revêtu le costume de banquier afin de pouvoir tester dans le monde réel le résultat de ses recherches. Nous avons discuté à batons rompus pendant 3 heures et j'utilise encore aujourd'hui les notes que j'ai jetées après notre rencontre pour écrire mes lettres.

Il y a bientôt 10 ans, Émeric créait Oaksfield Partners une société de recherche économique et d’investissement.

C’était en 2007, à la veille de la grande crise des subprimes. Son projet aurait dû être tué dans l’oeuf… C’est pourtant le contraire qui s’est produit. L’entreprise est devenue une référence en recherche économique et en gestion d’actifs.

Avec Oaksfield partners, Émeric a aidé ses clients à surmonter la crise des subprimes en 2008, la crise des dettes souveraines en 2010 et plus récemment l’éclatement de la bulle du marché actions en début d’année dernière —stratégie pour laquelle Émeric a reçu 3 distinctions internationales dont l’actif d’or de l’Agefi, un des journaux financiers les plus réputés en Europe.

À chaque fois Émeric a permis à ses clients de se protéger ET de faire fructifier leur patrimoine, non pas dans une logique de spéculation mais dans une attitude d’investisseur responsable et prudent.

Je ne connais pas d’autre société qui ait prédit comme eux ces 3 dernières convulsions de notre économie… Je ne connais pas d'autre chercheur qui ait agi selon son analyse avec le succès qu'Émeric a eu.

C'est pourquoi j'ai demandé à Émeric de rédiger une série de dossiers mensuels afin de nous aider concrètement à nous protéger de la grave crise que nous traversons.

Émeric est en train de mettre la dernière touche à son nouveau dossier sur les programmes des candidats à l'élection présidentielles et l'Europe, clé de l'élection. 

 

Découvrez les Dossiers d’Émeric Challier

Voilà comment cela marche.

Je vous propose de vous envoyer immédiatement :

Mes 2 dossiers pratiques EXCLUSIFS :

Vous recevrez également à la fin de la semaine un nouveau dossier d'Émeric sur les programmes des candidats.

Puis chaque mois, vous recevrez un nouveau dossier qui fera le point sur l'évolution de la situation. En plus de cette mise-à-jour essentielle vous découvrirez les secrets et les opportunités d'un sujet particulier : inflation, pétrole, commerce extérieur, démographie, croissance, emploi... 

Jugez par vous-même : Il vous suffit de souscrire à un abonnement d'essai aux Dossiers d'Emeric Challier grâce au lien au bas de ce message.

Si vous n'êtes pas plus que convaincu par le travail d'Émeric, vous serez immédiatement remboursé et vous garderez tous vos dossiers.

Avec Émeric, vous apprendrez chaque mois à vous faire, par vous-même, un avis honnête sur le risque réel de vos placements et comment agir par des alternatives saines.

Émeric ne remplacera pas le conseil personnalisé d’un gestionnaire de patrimoine avisé, mais il vous aidera à mieux comprendre les enjeux, les avantages et inconvénients de chaque situation, des sujets économiques compliqués qui influent sur votre vie quotidienne.

Il vous aidera à approfondir et à échanger plus facilement sur de nombreux points techniques avec votre conseiller ou votre banquier, à poser les bonnes questions.

Vous découvrirez que des placements que vous pourriez considérer comme « sûrs » ne le sont pas autant que vous pourriez l’imaginer et qu’au contraire, d’autres placements étiquetés risqués, utilisés avec justesse, sont en fait des assurances nécessaires pour préserver votre épargne. 

 

Un accès aux plus grands professionnels

Émeric est statisticien de formation. Il utilise des données statistiques auxquelles vous et moi n’avons pas accès.

Ce n’est pas tout, Émeric a rassemblé autour de lui toute une équipe d’experts et d’analystes qui suivent plus particulièrement les marchés de l’énergie, les marchés émergents etc…

C’est toute cette organisation associée à une expérience de 30 ans qui lui permettent non seulement de vous aiguiller sur les bons placements mais aussi aux bons moments.

Des investisseurs professionnels paient des milliers d’euros par an pour disposer d’un tel service.

En plus Émeric ne se contente pas de « sortir les chiffres ». Il prend le temps d’expliquer clairement et simplement les enjeux ainsi que les solutions de chaque situation, chaque placement.

Pourtant, vous pourrez avoir accès à toute la recherche d’Émeric pour quelques euros seulement.

L’abonnement aux Dossiers Conseils d’Émeric Challier ne coûte normalement que 97€ par an pour 12 dossiers mensuels.

En tant que lecteur du Vaillant petit économiste je vous propose :

Je vous enverrai aussi aujourd’hui même vos 3 CADEAUX : 

PLUS, d'ici quelques jours, le nouveau dossier d'Emeric :

Cette offre est valable en cliquant sur le lien au bas de ce message.

 

Vous ne prenez aucun risque

Une fois inscrits, prenez le temps de lire les premiers dossiers attentivement, de consulter d’autres sources, d’en parler autour de vous, à votre conseiller bancaire.

Pendant trois mois, vous bénéficiez de ma garantie personnelle de remboursement : si vous n’êtes pas plus que satisfait de votre choix, vous pourrez résilier votre abonnement et être intégralement remboursé.

Ce n’est pas tout, vous bénéficiez d’une garantie supplémentaire.

En choisissant le paiement sécurisé par mandat bancaire SEPA, vous bénéficiez également de la garantie sans condition de votre banque qui vous remboursera automatiquement jusqu’à 8 semaines après votre commande sur simple demande ou même jusqu’à 13 mois en cas de problème. Développé spécialement pour les paiements en ligne la règlementation SEPA vous protège à 100%.

Vous bénéficiez donc d'une double garantie de remboursement.

Vous pouvez demander sans aucun risque vos 3 premiers dossiers et les recevoir immédiatement :

Cliquez ici et demandez vos 3 dossiers CADEAUX.
 


Envoyez-moi mes 3 dossiers cadeaux

À votre bonne fortune,

Olivier Perrin

Vauban Éditions SA, Avenue de Morges 88, Case postale 1474, 1001 Lausanne.
 Qui sommes nous / Conditions générales de ventes / Contact