CELUI QUI FUT APPELÉ

 

L’EMPEREUR TRICOLORE DE LA CORRUPTION

 

PAR LE JOURNAL MARIANNE

ET COMMENT ÉCHAPPER À SON INFLUENCE

 
 
 

Avez-vous parfois l’impression que le discours dominant travaille contre la France et les français ?

Ce que nous appelions jadis le bon sens est aujourd’hui moqué par de grands médias partiaux et arrogants.

Cette lettre est un plaidoyer pour ouvrir à nouveau un vrai débat en France.

 

 

SAVEZ-VOUS QUI EST SERGE DASSAULT ?

 
 

Il y a un peu plus d’un mois, l’industriel milliardaire, patron de presse et sénateur Serge Dassault est décédé.

Son parcours est époustouflant.

Il était la quatrième fortune de France.

Il a fréquenté les plus grandes écoles françaises.

On dit que son pouvoir politique était tentaculaire.

Il a également fait grandir Dassault Aviation, un fleuron de l’industrie aéronautique française :

  • Une presence dans 83 pays
  • 8 000 avions fabriqués depuis 1945 dont les avions de chasses militaires Mirage et Rafale.
  • Des activités jusque dans l’espace

Serge Dassault est un exemple parfait des gens de pouvoir qui tiennent les rênes de notre pays.

 

Trop de pouvoir pour un seul homme ?

Pensez-vous qu’il est bon de mélanger le pouvoir économique avec le pouvoir politique ?

Pour Serge Dassault, être un des plus grand hommes d’affaires de France ne suffisait pas.

Il lui fallait aussi la mainmise sur la politique.

Il est élu conseiller municipal à Corbeil-Essonnes en 1982, il enchaîne ensuite les mandats :

  • conseiller régional en 1986 et en 1992,
  • conseiller général de l’Essonne en 1988 et 1994,
  • puis maire de Corbeil-Essonnes en 1995, réélu en 2001.
  • Il couronne cette double carrière en étant élu sénateur en 2004, réélu en 2008.

Durant cette période, beaucoup se sont demandé s’il était au service des français ou de ses intérêts personnels.

La suite rendra la question encore plus trouble.

Car Monsieur Dassault a des démêlés juridiques.

Sa réélection au poste de maire en 2008 est annulée par le conseil d’État pour « dons d’argent ».

Certains électeurs l’accusent de corruption.

C’est donc Jean-Pierre Bechter qui lui succède.

Fin de l’histoire ? Pas vraiment.

En 2012, le milliardaire reconnaît avoir acheté l’élection de son successeur (elle-même invalidée en 2010 !).

Plus inquiétant, son nom apparaît dans des affaires de meurtres.

Selon Mediapart, « en janvier (2013), un autre acteur du système Dassault, Rachid T., qui avait dénoncé une dérive “mafieuse” dans la ville, a été victime lui aussi d’une tentative de meurtre par balles ».

Plutôt moyen pour quelqu’un qui devrait être exemplaire.

Est-ce bien digne du Grand Officier de la Légion d’Honneur qu’il est ?

 

AUX COMMANDES DES GRANDS MÉDIAS

 

En 2006, Serge Dassault prend la tête de la Socpresse.

Sous ce nom peu connu se cachent en fait un grand nombre de journaux très importants.

C’est en fait le premier groupe de presse français.

  • Le Figaro
  • L’Express
  • L’Etudiant
  • Le Maine libre
  • Le Courrier de l’Ouest
  • Le Dauphiné libéré

L’influence de Serge Dassault est décuplée.

En 1999, il déclare sur la chaîne de télévision LCI:

«Pour moi, c'est important d'être propriétaire d'un journal pour exprimer mon opinion,

mais aussi pour répondre à quelques journalistes qui ont écrit n'importe quoi.»

 

Visiblement, le but n’est vraiment pas d’informer le public…

 

UN HOMME AU DESSUS DES LOIS ?

 

Serge Dassault est accusé de nombreuses malversations et arrangements électoraux.

Mais son immunité parlementaire le protège de toute poursuite jusqu’en 2014.

Finalement, il est condamné en 2017.

Il doit verser 2 millions d’euros d’amende et subir cinq ans d’inéligibilité pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission de déclaration de patrimoine par un parlementaire ».

Quelle punition, sans doute le coup d’arrêt de la carrière d’un homme de… 92 ans qui possède une fortune estimée par le magazine Forbes à 19 milliards d’euros !

En août 2017 rebelote, il est mis en examen pour « achat de votes »« blanchiment » et « complicité de financement illicite de campagne électorale ».

Un procès qui n’ira jamais à son terme.

Quel rôle ont vraiment joué ses relations et son influence politico-médiatique dans cette histoire ?

La justice est-elle la même pour tout le monde ?

Comment ne pas voir en cet homme la dérive d’un système trop élitiste ?

Un système dans lequel une poignée d’hommes se partagent les intérêts économiques, le pouvoir politique et la puissance médiatique ?

Ce n’est pas à nous de juger Serge Dassult en tant qu’homme.

Mais nous voyons le grave conflit d’intérêt qui était le sien :

  • Un milliardaire
  • Un fabricant d’armes
  • Un grand pouvoir politique
  • Le contrôle de nombreux médias

En tant que citoyens, c’est forcément une menace pour notre droit à une information juste et transparente.

Mais Serge Dassult n’est qu’un exemple.

 

ILS FABRIQUENT VOTRE CONSENTEMENT

 

Ouvrez le journal Le Monde...

Il appartient à Messieurs Pierre Bergé (l'homme d'affaire et compagnon d'Yves Saint-Laurent), au banquier d'affaire Matthieu Pigasse et au milliardaire Xavier Niel de Free (accessoirement aussi gendre de Bernard Arnault de LVMH).

Ouvrez L'Express...

C'est Patrick Drahi. Libération aussi et bientôt BFM et RMC.

TF1 et LCI c'est Bouygues.

Canal Plus c'est Bolloré, tout comme Direct Matin et la chaîne Direct 8.

Et j'oubliais Bernard Arnault qui possède Les Échos et Le Parisien.

Arnaud Lagardère qui détient Paris MatchEurope 1 et des chaînes du câble.

Il y a aussi Pinault avec Le Point.

Quant à Valeurs Actuelles, il est la propriété d'Iskandar Safa, une des plus grandes fortunes du Liban.

Ce n'est pas compliqué, il n'existe plus un grand média qui ne soit passé sous le contrôle d'un homme d'affaire.

Il n'existe plus un grand journal qui appartienne à sa rédaction.

 

LA RÉSISTANCE S’ORGANISE

Pour ces raisons, nous avons un créé un journal de réinformation.

Un média vraiment indépendant.

Nous ne voulons pas devenir complètement paranos.

Nous ne voulons pas verser dans les théories du complot.

Ce que nous voulons c’est une information :

  • Indépendante
  • Politiquement incorrecte
  • Sans langue de bois
  • 100 % libre

Avec Le Delamarche, c’est ce que nous vous offrons.

 

Pendant 10 ans, Olivier Delamarche a apporté, seul, la contradiction sur BFM Business.

Puis on a cessé de l’inviter.

Comme si le débat n’était plus le bienvenu sur les plateaux de télévision.

Aujourd’hui, nous faisons vivre la parole de celui qui gênait BFM.

Dans Le Delamarche, Olivier couche sur le papier tout ce qu'il ne peut plus dire à la télévision... Et bien plus en fait.

Un média alternatif qui vous permet de comprendre ce qui se passe réellement dans l’économie.

Pas de vernis, pas d’angles arrondis, que de l’info, qu’elle plaise aux élites ou non.

Si vous faites partie de ceux qui aiment comprendre et réfléchir par eux-mêmes cette publication est pour vous.

 

Nous ne voulons pas diaboliser la presse mais vous offrir un point de vue trop souvent écarté.

Écarté parce qu’ils n’arrange pas les décideurs.

Trop souvent, la presse privilégie l’info qui vend, qui clique, qui buzz…

… mais qui n’a finalement que peu de valeur.

Le Delamarche, c’est votre antidote aux discours lissés, paresseux et consensuels.

Une lecture rafraîchissante qui ne s'encombre pas de politiquement correct mais qui vous fera découvrir mois après mois :

  • Comment décrypter les déclarations et les chiffres des politiques, banquiers et instituts de statistique (savez-vous comment on bidonne un chiffre d'inflation ? )
  • Comment éviter les fausses bonnes idées en matière d'investissement ;
  • Comment ne pas se faire enfumer par les médias comme lors de l'élection de Trump aux États-Unis ou sur le Brexit.

 

En vous abonnant au Delamarche vous pourrez enfin comprendre :

  • Pourquoi votre bulletin de vote n'a que peu d'importance ;
  • Pourquoi la plupart des Français ont ce sentiment que rien ne va plus malgré les "progrès" des dernières décennies (et pourquoi les salaires ont été gelés depuis les années 1990) ;
  • Pourquoi les plus riches se sont enrichis sept fois plus vite que la population depuis 50 ans ;

 

  • Comment vos libertés sont rognées jour après jour ;

 

 

QUI EST OLIVIER DELAMARCHE ?

 

Il est un des plus grands spécialistes français en analyse macro-économique.

Il a été gérant de portefeuille chez Pinatton, Wargny et Leven.

Il a également crée des Sicav (Société d'investissement à capital variable) pour Platinum Gestion.

Avant tout, il est connu pour être un intervenant féroce et irrévérencieux sur BFM Business.

Une liberté de parole qui lui a valu d’en être excommunié.

Loin d’être un idéologue, Olivier Delamarche est membre fondateur des Éconoclastes, blog économique francophone de premier plan.

On le retrouve régulièrement sur de nombreuses chaînes Youtube (Thinkerview, Planetes360, Boursorama, etc.) où ses interviews réunissent des centaines de milliers de vues.

À travers ses multiples interventions, Olivier Delamarche prône un retour de l’économie vers le réel et le bon sens.

 
 

"L'Euro est mort", Olivier Delamarche

 
 
 
Je reproduis ici une intervention "coup de poing" d'Olivier Delamarche sur BFM Business.
 
Voici ce qu'il y disait :
 
« Ils vous avaient dit que le problème bancaire était réglé et pourtant la plus vieille banque italienne a fait faillite l'année dernière.
 
Ils vous avaient dit qu'ils avaient mis des contrôles, des tests de robustesse. Qu'ils avaient fait tout ce qu'il fallait pour que cela n'arrive plus.
 
Ils vous avaient dit que l'Espagne c'était fini que la vie y était belle : non ce n'est pas fini ! Non la vie n'est pas belle en Espagne. Rien n'est réglé.
 
Arrêtez de penser qu'on peut tout régler systématiquement en imprimant des billets.
 
Quand on imprime, quand on fait marcher la planche à billet, il y a un retour, violent qui se fait à un moment où à un autre.
 
Soit on vous confisquera purement et simplement vos économies, soit vous aurez un effondrement des monnaies parce qu'à force d'en créer elles ne valent plus rien.
 
Quand vous aurez un effondrement des monnaies on aura de l'hyper-inflation et on sortira tous avec des brouettes de billets pour aller acheter sa baguette.
 
Il n'y pas de solution intermédiaire.
 
Ils prennent les gens pour des c***s et ça marche.
 
C'est un vrai braquage.
 
Il y a cette religion sur l'Euro il ne faut pas toucher à l'Euro. Mais l'Euro est mort.
 
Vous aurez un défaut de paiement généralisé qui prendra une forme ou une autre. Mais il aura lieu.
 
Si aujourd'hui les gens n'ont pas compris que ni leur épargne ni leur compte en banque n'étaient absolument pas en sécurité dans nos pays qui sont surendettés... »
 

En cadeau :

les 7 meilleurs numéros du Delamarche

 
Vous avez bien lu.
 
Pour vous remercier de faire partie de nos lecteurs, je vous offre les meilleures éditions du Delamarche.
 
Il est un des rares à offrir des analyses sans concessions sur la brûlante actualité européenne.
 
Il ne va pas vous raconter de conte de fées sur la réforme des retraites qui nous pend au nez.
 
Pas plus qu’il ne va enjoliver son point de vue sur le mythe de la croissance.
 
C’est cette liberté de ton qui lui a valu d’être remercié de BFMTV Business.
 
C’est cette même liberté qui lui permet aujourd’hui de faire des analyses en toute indépendance, fortes de son expérience et de sa capacité à voir derrière le rideau des apparences et au-delà du discours médiatique et des postures.
 
En vous abonnant au Delamarche, vous recevrez gratuitement 3 dossiers thématiques exclusifs tirés de ses publications récentes:
 
Cadeau No.1: La Grande Crise de l’Europe
 
3 numéros exclusifs contenant les clés pour comprendre tous les aspects économiques et politiques de la crise qui secoue la zone Euro et l’UE.
Cadeau No.2: Retraites et Assurance vie, comment se protéger
 
2 numéros pour anticiper la réforme des retraites et savoir tout ce que l’on ne vous dit pas sur les assurances vie.
Cadeau No.3 : Où est cette fichue Croissance ?
 
2 numéros pour déconstruire la vaste fumisterie que constitue le mythe de la croissance que l’on essaie de nous faire avaler.
 
 
 
Voici un aperçu détaillé de tout ce que vous allez recevoir sur votre boîte email dès votre inscription.
 
 

Cadeau No.1 : La Grande Crise de l’Europe

 
Le dossier spécial L’Euro est mort
 
Dans ce dossier spécial Olivier Delamarche dresse le constat d’échec de la Monnaie Unique.
 
Il y explique à sa manière acerbe et sans concessions comment la crise de 2008 a servi comme révélateur d’un mal congénital.
 
L’Euro fort sert à l’excédent commercial allemand mais pénalise les économies à la peine que sont la Grèce, l’Italie, le Portugal ou encore l’Espagne.
 
Pire, elle pousse la BCE à faire fonctionner la planche à billets à plein régime, sans égards pour les conséquences.
 
Une stratégie de fuite en avant qui ne tient qu’à un fil : la confiance en l’Euro.
 
Si celle-ci s’effondre, c’est tout le château de cartes qui tombe avec elle !
 
Delamarche envisage différents scénarios et propose des solutions pour vous prémunir efficacement.
 
 
Le numéro 1, 2, 3, 4, 5… Combien leur en faudra-t-il ?
 
Brexit, montée des extrêmes, élections autrichiennes, italiennes et allemandes, séparatistes catalans… La vague eurosceptique touche l’Europe de plein fouet.
 
Il n’y a guère plus que les élites bruxelloises déconnectées pour vanter un modèle européen au service des banques et des puissants.
 
Dans ce numéro consacré aux élections italiennes, Olivier Delamarche explique pourquoi nous nous dirigeons droit vers une crise européenne de grande ampleur.
 
 
Le numéro L’Italie et la dictature européenne
 
Dans ce numéro thématique Oliver Delamarche revient dans le détail sur les conséquences des élections italiennes.
 
Il nous démontre la fragilité économique de l’Italie, largement accentuée par l’euro :
Si les médias nous rebattent les oreilles de la montée des europhobes, peu sont les voix qui parviennent à faire entendre l’immense risque que constitue un Italexit plus probable que jamais !
 
Bon élève mal récompensé des recommandations européennes, le ras le bol du peuple italien menace la stabilité européenne, sur fond de crise migratoire. Un cocktail explosif !
 
 

Cadeau No.2 : Retraites et Assurance vie, comment se protéger

 
Le numéro Et si l’âge de la retraite était repoussé à 80 ans ?
 
Dans ce numéro choc Olivier Delamarche déconstruit le dossier complexe des retraites en France et vous donne les clefs pour comprendre :
Comprendre, c’est anticiper et faire les bons choix tant qu’il en est encore temps !
 
 
Le numéro L’assurance vie, nouveau Titanic
 
Attention à ne pas faire cette erreur classique !
 
Olivier Delamarche, comme à son habitude, démonte les idées fausses sur les assurances vies et en décortique le fonctionnement.
 
Il y démontre qu’elles sont paradoxalement très risquées, car les assurances placent VOTRE ARGENT à plus de 80% en obligations de dettes souveraines, aujourd’hui ni rentables ni sûres !
 
Il y donne la meilleure alternative pour une assurance vie qui remplisse vraiment son rôle.
 
 

Le Cadeau No.3 : Où est cette fichue croissance ? 

 
Le numéro Pas de croissance économique sans croissance démographique
 
Son constat sans appel repose sur le déclin démographique des économies développées européennes et nord-américaines qui suivent le modèle japonais. 

Le ratio actifs / dépendants ne va faire que grandir, or ce sont les actifs qui tirent la croissance. 

Les conséquences géopolitiques : flux migratoire, basculement Nord-Sud et sociales : retraites, chômage, investissements… 
 
Le numéro Croissance : mythe et réalité 
 
Dans ce numéro il tire à boulets rouges sur le mythe de la croissance que nous vendent les politiques.

Par l’analyse pays par pays il démonte la soi-disant reprise de la croissance dont les piliers chancèlent : Il souligne les effets pervers de la relance Keynésienne par l’investissement ;

Pareil pour la consommation des ménages en berne, à cause notamment de revenus qui parviennent tout juste à couvrir les dépenses. 

Une seule solution, lourde de conséquences, la croissance par la dette…
 
Ce ne sont que quelque-unes de ses publications, suivies par des milliers de lecteurs enthousiastes, que nous vous donnons l’opportunité unique de recevoir en vous abonnant aujourd’hui.
 
 

Le journal de ceux qui pensent par eux-mêmes

 
Lire Le Delamarche, c’est prendre ses responsabilités et être prêt à affronter un futur incertain.
 
Après quelque mois, vous percerez à jour les erreurs économiques et les illusions dont se bercent la majorité de la population :
 
  • Protégez votre patrimoine face à l’incertitude.
  • Mettez votre famille à l’abri des crises par des mesures simples et pratiques.
  • Reprenez le contrôle de votre vie dans un environnement où il est difficile de faire le tri entre réalité et discours idéologique.
  • Éclairez vos amis et vos proches lors des discussions sur l’actualité.
  • Lisez entre les lignes lorsque vous regardez le 20h ou lisez le journal.
  • Ayez une longueur d’avance sur ceux qui ne se préparent pas à toutes les éventualités.
 
Le tout sera délivré de la façon la plus simple possible :
  • Tous les mois directement dans votre boîte email.
  • Lisible sur ordinateur ou téléphone portable. Emportez votre Delamarche où et quand vous voulez !
  • Une mise en page soignée et facile à lire.
 

Et en plus c’est

« 100% satisfait ou remboursé »

 
Pour vous faire part du sérieux absolu de cette offre, elle est : 
 
100% SATISFAIT OU REMBOURSÉ pendant 3 mois sans AUCUN engagement.
 
Si dans les 3 mois vous ne vous estimez pas totalement satisfait, si l’information ultra-spécifique diffusée n’est pas à la hauteur de vos attentes, vous pourrez par simple email, et sans qu’aucune question ne vous soit posée, vous faire intégralement rembourser du montant de votre adhésion.
 
C’est totalement transparent. Vous ne prenez aucun risque.
 
Vous avez bien lu – même si vous décidez, dans les 90 jours suivant votre achat, que cela n’a pas été assez profitable et bénéfique pour vous, nous vous rembourserons jusqu’au dernier centime – et vous pourrez conserver les 7 numéros cadeaux que nous vous aurons fait parvenir.
 
Comment puis-je offrir une garantie aussi forte ? Tout simplement parce que cette revue est d’une telle qualité que ne je doute pas une seule seconde que vous me disiez autre chose que « merci » !
 
De plus c’est sans engagement ! Vous pouvez résilier votre abonnement à n’importe quel moment et sans aucun frais, par simple email !
 
 
 
 

 

Nos meilleurs ambassadeurs sont nos clients

Voici ce qu’ils disent de nous :

Michel W. nous a écrit : Olivier, votre dossier est exceptionnel, comme une grande claque. Je suis très très impressionné par ce numéro sur les élections italiennes !
 
Pascal P. a écrit récemment : "J'ai lu (dévoré) vos dossiers avec le plus grand intérêt"
 
René  D. m'a envoyé ce commentaire après s'être abonné : C'est tout simplement une grande bouffée d'air frais.
 
Fred T. : Vous faites un super boulot, très sérieux et rationnel... et toujours une pique d'humour au bon moment.
 
Et  Véronique S. : J'ai l'impression que ce journal c'est un premier pas dans la bonne direction...
 

C'est maintenant ou jamais

Ce que vous trouvez dans le journal de Delamarche n'existe nulle part ailleurs. Depuis 10 ans qu'Olivier Delamarche intervient sur BFM Business, c'est la première fois qu'il a décidé de partager ses connaissances aussi ouvertement et intimement.
 
Mais ATTENTION, ce service n'est pas pour tout le monde. Il n'est disponible que pour ceux qui sont prêts à entendre la vérité telle qu’elle est.
 
Ceux qui sont prêts à abandonner leurs préjugés et porter un regard neuf sur les choses.
 
À entendre une voix discordante et peser des arguments objectifs.
 
Cette offre s’est faite en concertation avec Olivier Delamarche. Elle vous permet d’accéder à des analyses inédites et une liberté de ton unique.
 
Mais vous comprendrez que c’est injuste pour ceux qui se sont inscrits précédemment et qui n’ont pu bénéficier de tous ces numéros.
 
Aussi cette offre est-elle exceptionnelle et cette opportunité ne se représentera pas.
 
C’est pourquoi je vous invite chaleureusement à rejoindre aujourd'hui les lecteurs du Delamarche.
 
Normalement, l'accès complet pour 12 mois au journal coûte 99€.
 
À eux seuls, les cadeaux valent plus de 57 €.
 
Cela fait un total de 156 €.
 
Néanmoins, pour vous remercier de m'avoir lu jusqu'ici et de votre intérêt pour notre démarche, je souhaite vous offrir une réduction importante et vous faire bénéficier d'un tarif exceptionnel de 39 €.
 
Et accrochez-vous
 
C’EST SANS AUCUN ENGAGEMENT.
 
Pour seulement 39 € :
  • Vous avez accès aux analyses et conseils d’un spécialiste reconnu en analyse macro-économique et gestion de portefeuille.
  • Vous recevez 7 numéros exceptionnels (valeur 57 €) qui couvrent les sujets brûlants de l’actualité, à travers un regard neuf et expérimenté.
  • Vous recevrez chaque mois un nouveau numéro proposant une perspective différente, argumentée et pertinente pour appréhender la complexité d’évolutions de fonds aux conséquences vitales pour vous et votre famille.
C’est simple, vous n'avez rien à perdre et beaucoup à gagner. Cliquez ici ou sur le bouton ci-dessous pour commencer à voir le monde différemment.


 
Je m'abonne maintenant
 

 

Rejoignez ceux qui savent

Oui, je veux recevoir le package Une Europe en crise, à quoi il faut s’attendre regroupant :
 
Oui, je veux recevoir le package Retraites et Assurance vie, assurez vos arrières regroupant :
 
Oui, je veux recevoir le package La Croissance, mythe ou fumisterie ?
 
 
 
Je m'abonne maintenant
 
 
 
 
À votre bonne fortune,

Le Vaillant Petit Économiste

PS : en cliquant sur le bouton d'abonnement ci-dessus vous serez redirigé vers un formulaire d'abonnement sécurisé (cryptage SSL) qui vous invitera à renseigner vos informations d'abonnement. L'abonnement dure un an, soit 12 numéros. Vous pouvez régler votre souscription par mandat de paiement SEPA (la solution la plus sûre), par carte ou chèque bancaire.

Vauban Éditions SA, Avenue de Morges 88, Case postale 1474, 1001 Lausanne.
 Qui sommes nous / Conditions générales de ventes / Contact